Temoignage de tractoristes #premierepromotion

Ce sont eux qui le disent!

Daniel, Benjamin, Adrien, Philippe, Bertrand et Mickaël sont revenus, le temps d’un coup de téléphone, sur leur expérience du dispositif POEC Tractoriste mis en place en décembre 2017 pour une durée de 3 mois.

Dès nos premiers échanges, ils me confirment être tous en activité, soit dans l’entreprise qui les avaient accueillis pendant la POEC, soit dans d’autres mais toujours en lien avec le secteur agricole (exploitation agricole ou prestation de services viti-vinicoles ou autres…).

L’intérêt pour le métier

Avant d’intégrer la POEC Tractoriste, certains d’entre eux étaient saisonniers en viticulture, commercial de matériel agricole mais d’autres étaient dans le secteur des espaces verts, de la menuiserie ou du commerce alimentaire.
Ils ont choisi cette formation soit par intérêt pour la profession, soit pour améliorer leurs compétences en mécanique et en conduite, soit pour faire reconnaître une expérience acquise au fil des saisons.

L’expertise des formateurs

Malgré les difficultés qu’ils ont rencontrées dans leurs apprentissages dues à une période hivernale défavorable à la conduite, ils ont apprécié de s’exercer sur des machines et des tracteurs récents, d’avoir du matériel de taille en nombre suffisant et d’avoir une salle de pause bien aménagée (micro-ondes, vaisselle, réfrigérateur…).
L’équipe encadrante a su, selon eux, par son expertise, proposer une formation en phase avec la réalité du terrain, tout en étant attentive, patiente et en sachant répondre à leurs questions.

Ils retiennent…

Si vous leur demandez ce qu’ils retiennent de cette période, ils vous répondront :

  1. que le spectre des apprentissages a été large,
  2. que les acquis des bases techniques nombreux (taille, entretien mécanique, conduite),
  3. que l’équipe d’apprenants était très soudée,
  4. que la remise à niveau leur a permis de trouver un emploi,
  5. que sans connaissance du métier initialement, ils ont su devenir tractoriste,
  6. et surtout qu’ils ont obtenu un emploi à l’issue.

A la future promotion, ils diraient:

  1. D’être engagé, observateur,
  2. D’être une éponge, bien à l’écoute des bases,
  3. De s’accrocher,
  4. De se mettre dans l’ambiance de la vigne,
  5. De se renseigner sur le matériel utilisé dans les entreprises accueillantes.
  6. parce que « le métier de tractoriste est, selon Daniel, un métier exigeant qui demande rigueur et précision car le matériel utilisé est onéreux et les traitements doivent être réalisés à la juste dose ».

Merci à Daniel, Benjamin, Adrien, Philippe, Bertrand et Mickaël d’avoir pris le temps de ce voyage dans le passé à nos côtés.

Rendez-vous le 11 septembre 2018 à 9h00 au Pole Emploi de Libourne pour une information collective animée par Mélanie Moretti, coordinatrice du dispositif de Xperta et devenir peut-être, à votre tour, tractoriste polyvalent .

>> Retrouvez notre article précédent sur la POEC Tractoriste

Demandez plus d'informations

Remplissez le formulaire ou contactez-nous directement au 05 56 91 19 38.